Réglementation du poker en ligne en Corée du Nord

La Corée du Nord connait malheureusement d’importantes tensions et le jeu de poker en fait les frais. Ainsi, les restrictions importantes de ce pays ont atterris sur ce jeu. Sur ce point, la Corée du  Nord fait acte d’exemplarité, mais dans le mauvais sens du terme.  King-Jong-Un a même voulu exécuter son oncle à cause de ce jeu. Ce pays, très pauvre au contraire de la Corée du Sud, ne permet pas de s’amuser comme on le voudrait comme sur le casino Magik ou casino Astral ou bien avec un casino gratuit sans depot. A ce jour, seuls 28 sites internet appartiennent à la Corée du Nord, avec l’extension.KP ; Internet est donc bloqué aux habitants de ce pays, démontrant ainsi que sous ce régime le jeu n’a pas sa place.

Espionnage en ligne

Malgré tout, des sites de casinos en ligne se sont vus ouvrir dans ce pays. Un article de presse a révélé que derrière ces sites se cachait une intense activité de hacking. Ainsi,  le Business Insider révèle que 866 millions de rake seraient récoltés chaque année derrière ces activités de poker en ligne. Ce jeu est donc surveillé et le pays a recruté 6 000 hackers pour l’espionnage dans les unités de l’intelligence nord-coréenne. Ils utilisent pour cela le cyber-espionnage et la vente de logiciels.

Des casinos inquiétants

Malgré tout, des casinos terrestres existent dans ce pays. Ainsi celui de Pyongyan, géré par la société SJM a vu mourir un de ses croupiers âgé de 29 ans 2015. Cet homme aurait des problèmes financiers et aurait été soupçonné de vols de jetons puis licenciés . De nombreuses fractures présentes sur son corps peuvent faire douter la thèse officielle du suicide. C’est en tout cas ce que ses parents venus de Macao soupçonnent. La société gérant le casino de la capitale a transmis un document poussant à la crémation du corps de leur fils. Au cours de leur séjour ils subiront vols de téléphones, de passeports, limitations de leurs déplacements. Ils réussiront tout de même au rapatriement du corps.