Jeux casino belges : de nouveaux interdits entrent en « liste »

Le nombre d’interdits de casinos et de jeux de hasard vient d’amplifier en Belgique. En plus des exclus d’office en raison de leur profession, voilà que d’autres joueurs voient leur nom apparaître sur la nouvelle liste noire, fraîchement dressée par la Commission des jeux de hasard belge. C’est une assez mauvaise nouvelle pour les opérateurs comme pour les joueurs de passion qui se voient interdits de leurs jeux fétiches, mais une assurance pour leurs familles. En fait, ces amoureux de jeux d’argent sont tout autant interdits d’accès dans les établissements de casino en brique et mortier, comme ils le sont sur les sites de casino en ligne.

Les policiers et les magistrats ne sont désormais plus les seuls bannis des établissements de casino en Belgique. Une nouvelle liste noire vient de paraître, avec le soin de la Commission des jeux de hasard. Cet acteur régulateur du jeu d’argent belge a alors ajouté 241.464 nouvelles personnes à la liste des exclus des salles de jeux d’argent. Celles-ci, qui ont pu auparavant profiter à leur guise des divertissements de casino et de pari sous toutes ses formes, n’ont désormais plus accès à ce genre d’activité. En d’autres termes, ces Belges n’auront plus le droit d’accéder à des établissements de jeux de hasard, quels qu’ils soient, d’autant plus qu’aux sites de casino en ligne et de pari virtuel, ont bien précisé les responsables De Morgen et Het Laatste Nieuws.

Cette nouvelle liste noire sort au grand bonheur des familles et proches des joueurs, notamment les joueurs à problème. C’est un recours supplémentaire à la Commission de réduire le nombre des joueurs compulsifs, puis que désormais, la liste voit une hausse de 29,4 % d’interdits de casinos et de paris par rapport à l’an passé. La raison qui a poussé le régulateur belge à prendre une telle mesure est surtout la croissance du nombre de Belges en proie aux dettes. Près de 10 % de ces nouveaux interdits, soient 22.177 passionnés, ont demandé expressément à être inscrits sur la liste, c’est-à-dire qu’ils ont décidé volontairement de faire partie des prohibés pour échapper à leur démon.