Jeu d’argent mobile : Apple devient exigeant

Notez cet article

Les nouvelles technologies ont permis à l’industrie du jeu d’argent mobile (en ligne) de se diversifier. Aujourd’hui il est difficile pour les gouvernements de réguler et sanctionner les joueurs de casino en ligne. Encore faut il pouvoir en interdire l’accès. Les joueurs n’hésitent d’ailleurs pas une seconde à contourner l’interdiction à l’aide d’un VPN qui les rend intraçables. Mais la ou le bas blesse réside dans les applications mobiles. Conçues pour être faciles d’accès, il est quasiment impossible d’en contrôler le flux. Alors les gouvernements se tournent vers celui qui fait la pluie et le beau temps dans le monde des applications. Le dénommé Apple. Celui-ci à récemment décidé de réguler de manière stricte les applications de jeu d’argent proposant leurs services aux utilisateurs d’iOS.

Le géant de la technologie Apple a décidé de faire obstacles aux applications mobiles de jeu en ligne. Apple a publié récemment de nouvelles consignes et mises à jour concernant la révision de l’App store.

Jeu d’argent mobile : les consignes

jeudargentmobile-casinosansdepots.netCes nouvelles consignes ne s’appliquent qu’aux nouvelles applications faisant leur entrée sur l’Apple Store. Tandis que les anciennes devront suivre les directives du 3 Septembre 2019. Concernant les nouvelles, les jeux HTML5 disponibles dans l’App Store sont soumis à plusieurs conditions. Tout d’abord, les nouvelles applications ne peuvent pas donner accès à des jeux d’argent en réel. Qu’il s’agisse de loteries ou de dons de bienfaisance également. Ceux-ci ne peuvent pas non plus prendre en charge le commerce numérique. Cette interdiction confère à Apple un pouvoir de vérification et de maitrise des données.

Jeu d’argent mobile : Apple plus sectaire

applestore-casinosansdepots.netApple affirme aussi que les entreprises souhaitant lancer une application de jeu pour ses appareils comme l’Iphone ou l’Ipad devront développer une application dédiée pour iOS. D’un côté les concepteurs verront leurs applications et ses fonctionnalités sur un seul appareil. De plus, ces applis mobiles se chargeront plus rapidement. En revanche leur développement est plus long et coute plus cher.

Jeu d’argent mobile : tri sélectif

appli-casinosansdepots.netSe plier à toutes ces règles s’avère contraignant pour les applications de jeux d’argent en ligne. Elles sont presque impossibles à satisfaire. En outre, développer une version pour IOS demande un investissement conséquent. Si les grands opérateurs n’auront sans doute aucun problème à payer le prix fort, les petits devront y repenser à deux fois. De plus, les statistiques récentes de StatCounter ont montré que la part de IOS dans le monde représente 23%. En revanche sa part en Amérique du Nord représente 49%. Il importe donc aux concepteurs de bien peser le pour et le contre à propos de la création d’une version IOS.

Jeu d’argent mobile : une politique anti-jeu

Apple a longtemps fait preuve de réserve vis-à-vis des applications de jeu d’argent. La compagnie s’est donc engagée à purger toutes les applications. Seulement celles provenant des pays ayant émis des demandes de restrictions. Ces actions ont parfois donné lieu à des erreurs de jugement ayant entrainé la suppression de plusieurs applications. Elles n’étaient pourtant pas liées aux jeux d’argent et comptent parmi les dommages collatéraux.
Apple se lance de manière ouverte dans la purge des « mauvaise applications » dans une optique de maitrise des contenus vidéo.

Jeu d’argent mobile : l’historique d’Apple

jeudargent-casinosansdepots.netDans sa lutte contre les applications liées au jeu, Apple n’a pas toujours atteint sa cible. L’année dernière, Apple avait déjà tenté de mener une première purge des « mauvaises » applications. Les concepteurs étaient tombés des nues lorsqu’ils ont réalisé que leur application avait disparu de l’Apple Store.
Certaines applications qui n’étaient pas en lien avec les jeux d’argent ont vu leur accès supprimé. Incluant un magazine polonais, un service de partage GIF et une plate-forme d’envoi de clips de jeux Xbox à des amis.
Les réactions avaient notamment étés aperçues sur le réseau social Twitter.

Le copropriétaire de iMagazine a posté la lettre sur son compte Twitter. En expliquant qu’il publie un magazine qui n’a rien à voir avec le jeu ou la fraude.

« Notre application de kiosque à journaux / actualités / magazine vient d’être retirée de la vente sur l’App Store 24 heures après l’approbation de notre mise à jour 3.0. Raison donnée : jeu / activité frauduleuse. Nous publions un magazine – rien à voir avec le jeu ou la fraude. ???? »

Jeux d’argent mobiles : la croisade des régulateurs de jeu

C’est en réalité les opérateurs de jeu d’Etat qui ont demandé cette répression d’Apple. Ceux-ci craignaient que les joueurs accèdent aux applications de jeu non détenteurs d’une licence d’exploitation. Dans leurs juridictions respectives.

L’année dernière, le régulateur norvégien des jeux de hasard avait convaincu Apple. L’objet de la demande était de supprimer les applications de jeux de son app store norvégien. Estimant que les opérateurs n’avaient pas de licence pour opérer dans le pays.

Les applications incluses dans le blocus des jeux en ligne étaient les suivantes. The Netherlands, Betsson, NordicBet, Coolbet, Comeon, LeoVegas, M. Green, Unibet et Norway’s Automation. Les opérateurs de jeux de hasard Coolbet et ComeOn se sont alors défendus. Ils ont maintenu, qu’il était légal pour les Norvégiens de jouer à leurs offres. En vertu de l’obtention de leur licence dans la zone de libre-échange de l’UE.